Visa Schengen, le guide complet

L’espace Schengen comprend l’ensemble des pays européens qui ont conclu un accord de libre circulation des personnes à l’intérieur de ces différents pays. Cela sous-entend une ouverture des frontières aériennes, maritimes et terrestres.

Toute personne se trouvant dans l’un des états membres peut donc circuler librement dans tous les autres pays membres sans contrôle de douane aux frontières. Cependant, si vous n’êtes pas citoyen européen, il vous sera demandé un visa Schengen obligatoire pour l’entrée dans l’un des pays membres. Une fois présenté, vous pourrez circuler librement dans toute la zone Schengen pour une durée maximum de 90 jours par semestre.

 

Les pays membres de l’espace Schengen

L’espace Schengen comprend vingt-deux des vingt-huit pays de l’Union européenne : l’Allemagne, l’Autriche, la Belgique, le Danemark, l’Espagne, l’Estonie, la France, la Finlande, la Grèce, la Hollande, la Hongrie, l’Italie, la Lettonie, la Lituanie, le Luxembourg, Malte, la Pologne, le Portugal, la République tchèque, la Slovaquie, la Slovénie et la Suède.

À cette liste s’ajoutent quatre États non membres de l’Union européenne : le Liechtenstein, l’Islande, la Norvège et la Suisse. Les départements français d’outre-mer ne sont pas concernés par cet accord : La Réunion, la Guadeloupe, la Guyane, la Martinique. De même pour les territoires français d’outre-mer : Saint Pierre et Miquelon, la Nouvelle Calédonie, Wallis et Futuna, la Polynésie française.

Pourquoi un visa Schengen ?

Les contrôles, supprimés à l’intérieur de l’espace Schengen, ont été renforcés à l’extérieur, raison de la création du visa Schengen commun à tous les états membres. A la suite de l’accord Schengen, les différents états membres ont petit à petit adopté une politique commune de contrôle des visas aux frontières extérieures de l’espace.

D’autre part, la coopération judiciaire et policière des états s’est renforcée avec la création du système d’information Schengen (SIS). Ce système permet la diffusion et le recensement des individus recherchés par les différentes polices.

Qui est concerné par le visa Schengen ?

Le visa Schengen s’applique à plus d’une centaine de pays. Afin d’obtenir des renseignements spécifiques à chaque pays, il est conseillé de se rendre sur le site du Ministère des affaires étrangères et européennes ou bien de contacter l’ambassade ou le consulat du ou des pays dans lesquels vous vous rendez.

Les différents visas Schengen

Le visa Schengen est le principal document qui vous sera demandé si vous voulez découvrir un ou plusieurs pays de l’espace Schengen. En fonction de la nature de votre voyage, il existe différents types de visas.

  • Le visa de court séjour, ou « visa Schengen »

Il vous permet de rentrer en France, d’y voyager, ainsi que dans tous les pays de la zone Schengen. Il est valide durant 90 jours par période de six mois. Une vignette adhésive le mentionnant sera apposée à votre passeport. C’est le visa qui vous sera proposé pour un voyage professionnel ou touristique. Il en va de même si vous souhaitez effectuer un stage, une formation courte ou bien faire une visite familiale. Ce « visa c » est également octroyé aux personnes qui vont exercer une activité rémunérée durant un court séjour (sportifs, artistes …). Une demande d’autorisation provisoire de travail doit cependant être faite. Il faut toutefois savoir que ce visa Schengen peut être délivré pour une seule entrée ou pour des entrées multiples. Dans ce dernier cas, ce visa que l’on appelle alors « visa de circulation » est valide pour une durée allant de 6 mois à 5 ans. Néanmoins, la durée totale du séjour ne peut pas dépasser 90 jours par période de six mois.

  • Le visa de transit aéroportuaire (VTA)

Ce visa ne sert qu’à franchir la zone internationale de transit des aéroports de la zone Schengen dans le cas d’une escale internationale. Cela ne concerne que quelques nationalités.

  • Le visa de transit non aéroportuaire

Ce visa est délivré lorsque vous devez vous déplacer dans la zone Schengen pour prendre une correspondance à votre vol initial.

  • Le visa à validité territoriale limitée (VTL)

Il vous autorise à accéder à l’un ou plusieurs territoires de la zone Schengen, mais non à l’intégralité de la zone.

  • Le visa court séjour visant à la demande de carte de séjour.

Vous pouvez demander un visa « étudiant-concours » si vous voulez passer un concours d’entrée dans université ou un établissement d’enseignement supérieur de la zone Schengen.

Si vous réussissez à obtenir une bourse pour financer vos études, vous pourrez alors faire une demande de carte de séjour, et en attendant son obtention, vous resterez en situation régulière grâce à votre visa court séjour.

Comment obtenir un visa Schengen ?

Vous devez contacter les autorités consulaires du pays dans lequel vous vous rendez, ou de celui de votre séjour principal. Voici quelques remarques concernant l’obtention de ce visa court séjour :

  • Pour obtenir le visa Schengen, les formalités peuvent varier suivant les consulats ou les ambassades. Il vous sera généralement demandé de prendre rendez-vous auprès du service des visas.
  • Votre dossier sera généralement traité sous quinze jours. Vous devrez donc vous en occuper assez longtemps à l’avance. Vous devrez déposer vous-même votre dossier car vos empreintes digitales seront demandées.
  • Les justificatifs concernant le dossier peuvent être différents selon les pays. Si votre principal pays de destination est la France, vous remplirez le formulaire Cerfa n°14076*01.
  • Ce document doit être rempli, daté et signé par vous-même. Il vous sera également demandé une photo d’identité et votre passeport dont la date d’expiration sera supérieure à trois mois par rapport à la date de fin de visa.

Vous devrez également présenter des preuves motivant votre venue en France, comme par exemple :

  • Des invitations à des conférences, des salons ou des réunions si votre séjour est considéré comme un voyage d’affaires dans l’hexagone.
  • Un certificat d’inscription auprès d’un institut d’enseignement ou d’un organisme de formation si vous venez en France pour effectuer une formation.
  • Une lettre d’invitation rédigée par la personne qui va vous accueillir, ou bien une réservation d’hôtel dans le cadre d’une visite touristique ou familiale.
  • Un document attestant de votre rendez-vous auprès d’un médecin dans le cas d’une visite médicale.

Il vous sera également demandé d’autres justificatifs concernant votre hébergement, notamment l’attestation d’accueil en France, et vos moyens de ressources dans l’espace Schengen. Dans ce but, vous pourrez présenter un relevé de solde bancaire, vos trois derniers bulletins de salaire ou une attestation de salaire de votre employeur.

Le coût du visa Schengen de court séjour est de 60 €. La souscription d’une assurance voyage est obligatoire pour les personnes demandant un visa Schengen de courte durée, quel que soit le motif du séjour.

L’assurance obligatoire pour le visa Schengen

Les garanties d’assurance doivent couvrir les soins médicaux, le transport médical sur place, les soins hospitaliers d’urgence (plafond de 30.000 € par bénéficiaire) et le rapatriement. La souscription peut être faite sur Internet. C’est le cas de l’assurance visa Schengen Europax d’Assistance Etudiants.

L’opération est très vite faite et vous recevez aussitôt votre attestation d’assurance qu’il vous reste à joindre à votre demande de visa Schengen. Vous bénéficiez alors d’une assistance 24h/24h et 7j/7j dans les langues principales.

Visa Schengen refusé

Il se peut que votre demande de visa Schengen pour un séjour de courte durée soit refusée. Dans ce cas, les autorités consulaires vont justifier leur décision. A réception de ce document, vous pourrez introduire un recours à titre gracieux auprès du consulat et lui demander de réexaminer votre dossier.

Faire une demande de visa Schengen est une opération fastidieuse. C’est pourquoi vous devez le faire assez longtemps à l’avance et y porter toute votre attention. Si vous possédez de la famille en France ou dans l’un des pays de l’espace Schengen, celle-ci pourra facilement vous aider à monter votre dossier afin que celui-ci puisse être facilement accepté.

Bien que nous fassions de notre mieux pour vous fournir des données vérifiées et actualisées, il est possible que les informations soient sujettes à des changements. Nous vous conseillons de vérifier la validité des informations auprès des autorités compétentes. Assistance Etudiants ne sera en aucun cas responsable de tout désagrément survenu suite aux informations mentionnées ci-dessus.

ACS

Assistance Etudiants, un site du groupe ACS Assurances

ACS compte une quarantaine de salariés et figure parmi les tous premiers courtiers d’assurance spécialisés en mobilité internationale, grâce à son savoir-faire de plus de 30 ans et ses
80 000 clients répartis dans le monde entier.

Notre adresse

Assistance Etudiants / ACS Assurances Courtages Services
153, rue de l’Université, 75007 PARIS, FRANCE
Téléphone : +33 (0) 1 40 47 91 00
Fax : +33 (0) 1 40 47 61 90

Email :